Ventre

INTRODUCTION

Les patientes qui consultent pour leur ventre vont, schématiquement, pouvoir bénéficier de TROIS interventions radicalement différentes.

- la Liposuccion

- le Lifting Abdominal

- la Plastie Abdominale


L'indication opératoire sera fonction de l'état de la peau, de l'importance de la surcharge graisseuse, de la qualité des muscles abdominaux et du souhait de la patiente.

- Liposuccion : si la peau est correcte et l'excès graisseux modéré.

- Lifting Abdominal : s'il existe un excédent modéré de peau et de graisse, et éventuellement des muscles écartés.

- Plastie Abdominale : quand l'excès de peau est important ; il est souvent associé à une distension des muscles, avec ou sans graisse excédentaire.

 
-----


PLASTIE ABDOMINALE
Quand la peau est fortement distendue, souvent à la suite de grossesses, il faudra faire une plastie abdominale, qui consiste à enlever toute la peau et la graisse située entre le nombril et le pubis.

On peut y associer une liposuccion pour enlever la surcharge graisseuse au niveau des hanches, et corriger la distension des muscles abdominaux (diastasis, hernie).

C'est une intervention plus lourde que la liposuccion.

La cicatrice est longue mais cachée dans le slip.


Cette intervention apporte un mieux-être psychologique et une aide dans le contrôle du poids.

Diastasis : à la suite des grossesses, il peut persister un écart vertical, sus et/ou sous ombilical, entre les deux muscles grands droits ; il apparaît nettement quand, en position couchée, on tente de s'asseoir sans l'aide des mains. La rééducation ne peut le corriger que s'il minime.


OBJECTIFS ET PRINCIPES
Le but de l'intervention est d'enlever toute la peau et la graisse située entre l'ombilic et le pubis, et de corriger la distension des muscles abdominaux ; ainsi on peut regalber le ventre.

La peau sus-jacente, saine, située au-dessus de l'ombilic, sera décollée jusqu'aux côtes puis redrapée vers le bas pour reconstituer une paroi abdominale de belle qualité.

Si besoin, on peut associer une liposuccion au niveau des hanches.

L'ombilic est conservé mais replacé en bonne position au centre de la peau retendue.

Les muscles abdominaux seront recousus ensemble pour apporter une bonne tonicité à la paroi.

La cicatrice est longue, d'autant plus qu'il y a plus de peau à enlever ; elle est horizontale juste au-dessus des poils pubiens, et s'étend plus ou moins vers l'extérieur.

Dans certains cas bien précis, l'assurance maladie peut participer aux frais, sous réserve d'une demande d'Accord Préalable.



QUAND ?
Une grossesse est toujours possible...mais non souhaitable.

Il est évident qu'il vaut mieux que vous ayez un poids correct pour l'intervention, ainsi le résultat sera meilleur. En cela, je peux vous aider, et vous guider dans votre régime.



AVANT L'INTERVENTION
Vous serez venue me voir au moins deux fois en consultation.

A la première consultation, vous m'exposez vos souhaits, je vous interroge et vous examine, puis nous décidons ensemble de l'intervention la mieux adaptée à vous. Je vous donne alors toutes les explications sur l'intervention, les modalités d'hospitalisation, les buts et les risques.

Après réflexion, nous fixerons la date opératoire.

Lors de la deuxième consultation, nous revoyons les points qui nécessitent une explication. Vous me rapporterez le devis et le consentement éclairé signés.

Vous prendrez rendez vous avec l'anesthésiste dans les quinze jours précédents l'intervention.

Le jour où vous viendrez le voir, il vous donnera une ordonnance pour faire votre bilan sanguin.

En sortant de sa consultation, vous irez au laboratoire.

Puis vous irez aux « Admissions » pour réserver votre lit.

TABAC : il est fondamental de ne pas fumer dans les quinze jours avant et après l'intervention, afin de faciliter la cicatrisation.

ASPIRINE : IL EST INTERDIT DE PRENDRE DE L'ASPIRINE DANS LES DIX JOURS QUI PRECEDENT L'INTERVENTION.



L'INTERVENTION
Cette intervention est pratiquée sous anesthésie générale, avec une hospitalisation de trois à quatre nuits.

Vous aurez apporté des bas de contention, que vous mettrez avant de descendre en salle d'opération.

L'intervention dure une heure et demie à deux heures.

Des drains sont mis pour diminuer le risque d'hématome.

Un premier pansement avec des bandes élastiques est confectionné en post-opératoire.



LES SUITES OPÉRATOIRES
- Immédiates :
C'est une intervention un peu douloureuse, mais surtout « ça tire » !

Cependant, nous sommes très attentifs à la douleur, et vous recevrez tous les traitements nécessaires.

Le pansement sera renouvelé à 48 heures, puis les drains seront enlevés et le pansement remplacé par la gaine.

Il y aura des ecchymoses, et un peu d'œdème.

- Après votre sortie :
Bas de contention pendant 8 jours.

Durant quinze jours, vous éviterez de porter des choses lourdes, et de conduire sur de longues distances.

Le pansement sera changé 2 fois par semaine : 1 fois par l'infirmière à domicile, 1 fois lors de ma consultation.

Les fils sont enlevés à 3 semaines.

Au total, il faut prévoir environ 3 semaines d'arrêt de travail.

Le port de la gaine est conseillé pendant un mois.

L'activité sportive est reprise à 2 mois.



LE RÉSULTAT
Vous reviendrez à ma consultation au bout de 2 mois, 6 mois et un an, afin que je puisse surveiller l'évolution des cicatrices.

L'œdème se résorbe peu à peu et le résultat se met en place doucement dans les semaines qui suivent l'opération ; vous aurez déjà une bonne idée du résultat à 2 mois.

Cependant, la cicatrice est souvent rose pendant 2 à 3 mois, puis elle s'estompe en une année, mais sans disparaître complètement.



LES IMPERFECTIONS
Dans la majorité des cas, l'intervention apporte un résultat satisfaisant et conforme à ce qui était attendu.

Cependant, il n'est pas rare que des imperfections localisées existent, sans qu'elles soient de réelles complications :

*la cicatrice: parfois un peu trop large, épaisse, adhérente, ascensionnée au centre.

*un excès graisseux localisé persistant.

Ces petites imperfections peuvent bénéficier d'une « retouche » chirurgicale sous anesthésie locale.

Si besoin, une correction chirurgicale pourra être faite, après une année d'évolution.

*Il peut persister longtemps une diminution de la sensibilité juste au-dessus du pubis.



LES COMPLICATIONS
C'est l' intervention la plus risquée de la chirurgie plastique-esthétique.

Toute intervention chirurgicale comporte des risques.

L'immense majorité des interventions se passe sans complication.

Cependant, même si elles sont rares, vous devez les connaître :
- Phlébite, embolie pulmonaire : exceptionnelles mais redoutables ; des mesures préventives doivent en minimiser leur fréquence (port de bas de contention, lever précoce, traitement anti-coagulant selon les cas).
- Hématome : poche de sang, nécessitant rapidement un drainage.
- Epanchement de lymphe : fréquent, traité par ponction, sans conséquence ultérieure.
- Infection : traitée par antibiotiques.
- Nécrose cutanée : juste au-dessus du pubis, très rare, mais responsable d'un retard de cicatrisation.
- Retard de cicatrisation.
- Cicatrices hypertrophiques ou chéloïdes.
- Et aussi, les risques liés à l'anesthésie, dont vous aurez tout le temps de parler lors de la consultation avec l'anesthésiste.

Il ne faut pas surévaluer les risques, mais simplement en être conscient.

En choisissant un Chirurgien Plasticien qualifié et compétent, travaillant dans une clinique présentant toutes les garanties de sécurité, et l'accréditation « Spéciale Chirurgie Esthétique », vous limitez au maximum les risques.

 
-----


LE LIFTING ABDOMINAL

Il est indiqué quand l'excès de peau et de graisse est plus modéré, essentiellement localisé en dessous de l'ombilic, pouvant être associé à un relâchement des muscles.

Cette intervention est indiquée dans DEUX circonstances bien différentes :

SOIT il s'agit d'une jeune femme mince et fine, dont le ventre a été abîmé par la grossesse. En dessous de l'ombilic, la peau s'est flétrie, de la graisse s'est accumulée, les muscles se sont écartés ; il y a très souvent deux ou trois grosses vergetures juste au dessus de l'ombilic.
Ces jeunes femmes vivent souvent très mal cette disgrâce, d'autant plus qu'elles étaient habituellement satisfaites de leur silhouette avant les grossesses.

SOIT il s'agit d'une femme après cinquante ans, dont l'excédent graisseux abdominal va pouvoir bénéficier d'une liposuccion, mais la peau un peu molle risque de ne pas se redraper suffisamment ; on associe un lifting abdominal à la liposuccion pour éviter « les vagues ».


OBJECTIFS et PRINCIPES :

L'intervention a pour but d'enlever l'excédent de peau et de graisse SOUS-OMBILICAL, avec ou sans correction des muscles ; on pourra ainsi retendre la peau sous ombilicale.

Par contre, l'excès de peau SUS-OMBILICAL est très difficile à corriger, et il ne faut pas espérer retrouver un ventre « d'adolescente ».

Quant aux vergetures sus-ombilicales, elles ne peuvent être traitées sans rajouter une autre cicatrice à cet endroit.

Par une cicatrice horizontale d'environ vingt centimètres de longueur au-dessus du pubis, on retire un fuseau de peau et de graisse ; on y associe une liposuccion sous ombilicale, et un geste sur les muscles, si nécessaire. L'ombilic est conservé à la même place.

Sauf exception, cette intervention n'est pas prise encharge par l'assurance maladie ni par les mutuelles.

QUAND ?

Une grossesse est toujours possible.

Il est évident qu'il vaut mieux que vous ayez un poids correct pour l'intervention, ainsi le résultat sera meilleur. En cela, je peux vous aider, et vous guider dans votre régime.

L'INTERVENTION
Cette intervention est pratiquée sous anesthésie générale, avec une hospitalisation de une à deux nuits.

L'intervention dure une heure. Il n'y a pas de drain...

Un premier pansement avec des bandes élastiques est confectionné en post-opératoire.


LES SUITES OPÉRATOIRES
- Immédiates :

C'est une intervention peu douloureuse ; prévoyez d'être gênée pendant 8 jours.

Le pansement sera renouvelé avant la sortie et remplacé par la gaine.

Il y aura des ecchymoses, et un peu d'œdème.

- Après votre sortie :

Le pansement sera changé 2 fois par semaine : 1 fois par l'infirmière à domicile, 1 fois lors de ma consultation. Les fils sont enlevés à 2 semaines.

Durant quinze jours, vous éviterez de porter des choses lourdes, et de conduire sur de longues distances.

L'intervention n'étant pas prise en charge par la sécurité sociale, il faut prévoir environ 10 jours de vacances.

Le port de la gaine est conseillé pendant un mois.

L'activité sportive est reprise à 1 mois.


LE RÉSULTAT
C'est une intervention facile à supporter,peu gênante mais i faut un peu de patience... l'œdème se résorbe peu à peu, la peau se redrape et le résultat se met en place doucement dans les semaines qui suivent l'opération ; vous en aurez déjà une bonne idée à 2 mois.

Cependant, il peut persister une insuffisance de correction dans la région sus ombilicale.


LES COMPLICATIONS
L'immense majorité des interventions se passe sans complication.

L'épanchement de lymphe : traité par ponction, sans conséquence ultérieure.
Exceptionnellement : hématome, cicatrices hypertrophiques, phlébite, embolie pulmonaire.
Et aussi, les risques liés à l'anesthésie, dont vous aurez tout le temps de parler lors de la consultation avec l'anesthésiste.

plastie abdominale

Galerie privée

Les résultats des techniques de la chirurgie esthétique sont confidentiels.
Vous devez, pour accéder à cette page, demander un code d'accès à votre chirurgien plasticien.



Il suffit, après avoir obtenu le code, de le taper dans la case ci-dessous et de cliquer sur le bouton "Entrer" vous aurez alors accès aux informations.

SAISISSEZ LE CODE D'ACCÈS :

ATTENTION
Les photos de résultats d'interventions sur des patients, sont sous l'entière responsabilité du Docteur :
Elles ont été mises en ligne à la demande de ce dernier. Les concepteurs et réalisateurs du site ne peuvent être en aucun cas tenus responsables du contenu de cette partie du site. Le Docteur : est le seul à avoir accès aux dossiers et photos de ses patients et, en conséquence, porte seul la responsabilité de les divulguer à titre d'information.